Un site mal choisi, un paysage défiguré


D’après M. Franck Scherrer [1], ancien directeur de l’Institut d’urbanisme de Lyon et professeur d’urbanisme et d’aménagement du territoire à l’université Lyon 2, actuellement Directeur de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de Montréal :

  • Le parc éolien de Champ Bayon est tout sauf une priorité, la région Rhône-Alpes étant une des moins intéressantes du point de vue du potentiel éolien,
  • La sous-région du Haut-Beaujolais a été identifiée comme la plus petite des zones préférentielles pour l’implantation d’éoliennes dans le Schéma Régional Éolien (SRE) de la région Rhône-Alpes en 2012,
  • Le projet d’installer des éoliennes géantes sur la crête séparant Saint Igny de Vers de Saint Bonnet des Bruyères est incompatible avec la principale recommandation paysagère du SRE pour ce secteur qui est de tenir compte de la covisibilité avec le Mont Saint Rigaud.

Le Schéma Régional Éolien Rhône-Alpes a été annulé par le Tribunal Administratif de Lyon, en juillet 2015, pour absence d’évaluation environnementale et procédure irrégulière. L’État a fait appel mais celui-ci n’est pas suspensif. Il n’y a donc plus de zone favorable à l’éolien en Rhône-Alpes, pas plus qu’en Auvergne, d’ailleurs, et pour les mêmes raisons.

Le sentier de grande randonnée GR7 (E-4) qui va du Ballon d’Alsace à Andorre la Vieille, emprunté chaque année par nombre de randonneurs, passera à travers le parc éolien et devra être interrompu à certaines périodes… à Saint Bonnet des Bruyères !

Paysage2

Des éoliennes de 186m de haut avec des nacelles à 135m, c’est le plus mauvais choix au plan du paysage : la girafe hausse le cou au-dessus de la forêt et se fait voir à des dizaines de km à la ronde (La Clayette, le Mont St Cyr, … et même le Mont St Romain à 30km).

Les populations des hameaux les plus proches subiront un véritable phénomène d’écrasement du fait de ces monstres d’acier placés à une centaine de mètres au-dessus de leur tête.

Malgré l’effort de minimisation de la CNR sur les vues présentées (éoliennes plus petites, deux au lieu de trois, …), des éoliennes de 186m installées à des cotes de 712 à 724 culmineront à 900m, soit à peine 100m au dessous du Mont Saint Rigaud (1012m) et seront bien visibles depuis ce haut lieu touristique du département, situé à moins de 5 km de là.

Paysage1

Défendre les aménagements nécessaires à la mise en valeur du mont Saint Rigaud en vue d’obtenir le label Géopark [2] [3] et prévoir, dans le même temps et sur le même secteur, l’implantation d’une installation industrielle de cette dimension met en évidence l’incohérence de la démarche et le manque de vision d’ensemble.


[1] Avis sur le projet de parc éolien de Champ Bayon
[2] Le Progrès-28/01/2016-Aménagements St Rigaud
[
3] Le Progrès-03/03/2016-Rattacher le St Rigaud au Géopark

Les commentaires sont clos.