Un projet aberrant


Le projet a été initialisé en 2012 par la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) qui, après avoir essuyé plusieurs refus auprès de différentes communes du canton, a obtenu des maires de Saint-Bonnet-des-Bruyères et de Saint-Igny-de-Vers, l’accord pour lancer une étude de faisabilité en vue de l’installation et l’exploitation d’une éolienne à travers une convention qui ne leur laisse aucune possibilité de faire machine arrière.

Le projet s’est ensuite étendu à 6 voire 7 éoliennes de plus de 150m sur les sites de Mongelu, Grand Bois et Champ Bayon.

implantations_r

Dans la dernière version en date, le projet a été ramené à 3 éoliennes sur le seul site de Champ Bayon (ellipse bleue) mais celles-ci s’élèvent à 186m en bout de pale (10e plus haut édifice national, 20m plus hautes que la tour de la Part-Dieu, 6 fois la hauteur du clocher de Saint Bonnet).

taille_r

Pour donner une idée encore plus concrète du rapport de taille, nous avons réalisé cette maquette au 1/100e de l’éolienne et de son environnement, sans minimiser la taille des arbres.

maquette-eolienne3

D’après la CNR, ce projet permettrait d’alimenter 7000 foyers en électricité mais cela ne comprend ni le chauffage (62% de la consommation – chiffres EDF 23/08/2016), ni ce qui est est nécessaire à un foyer pour vivre (éclairage public, transports, commerces, hôpitaux, écoles, crèches, …).

Si on considère que chaque français a consommé en moyenne 7.216 kWh en 2015, selon la Banque Mondiale, et qu’une éolienne de 3 MW fournirait de l’ordre de 4.000 MWh / an avec un gisement éolien de 285 W/m² et un rendement optimiste de 20%, ce ne sont, en réalité, que 550 personnes qui pourraient en bénéficier.
Avec 2,3 personnes par foyer en moyenne (chiffres INSEE), ce ne sont donc que 240 foyers qui seraient concernés et, avec 3 éoliennes, on atteindrait 720 foyers, loin du chiffre fantaisiste donné par le promoteur. Tout ça pour ça !…

Demain, trois éoliennes et après-demain, combien d’autres suivront ?
Prenons garde, ce n’est pas parce que des éoliennes seront installées à Saint Bonnet et Saint Igny que les villages alentour seront à l’abri de l’appétit des promoteurs.

Les commentaires sont clos.