Investissement et rentabilité


EuroLa rentabilité d’une éolienne dépend du « gisement éolien » et elle ne produit rien jusqu’à 15 km/h de vent (en dessous, elle tourne pour faire circuler l’huile… et consomme).

À Champ Bayon, le gisement éolien a été mesuré à 285 W / m² d’air brassé (7 fois moins que dans le delta du Rhône) soit, pour trois éoliennes de 3 MW de puissance installée et un rendement de 20%, un chiffre d’affaires annuel d’à peine 1.000.000 € grâce à un tarif de rachat de 82 € / MW/h pendant les 10 premières années puis de 28 à 82 € les cinq années suivantes. [1]

Ce tarif de rachat est garanti pour l’exploitant même s’il n’y a pas de besoin en électricité (température clémente, activité réduite). Dans ce cas, l’électricité qui ne peut être stockée est simplement “jetée” mais le prix de la production de l’énergie éolienne qui peut être jusqu’à 10 fois supérieur au prix du marché, à ce moment-là, est réglé à l’exploitant par EDF, donc par nous. [2]

Le montant de 1.000.000 € est à rapprocher de l’investissement à réaliser pour ce type d’installation (source CNR) : 13,9 M€ (machines + études + génie civil + raccordement + démantèlement + frais financiers) auxquels il convient d’ajouter les coûts d’exploitation (0,5 M€ / an) dont moitié pour la maintenance.

Est-ce rentable ?

  • Sans subvention, certainement pas,
  • Malgré le tarif de rachat très avantageux et en prenant des hypothèses très favorables, cet investissement ne serait pas amorti au bout de 30 ans !…

[1] Les tarifs d’achat de l’électricité
[2] 22 millions en 2 jours

Les commentaires sont clos.