Nimbystes, anti et pro

On les appelle les nimbystes (de l’abréviation anglaise “nimby” qui veut dire “pas dans mon jardin”) : ceux-là ne veulent pas d’éolienne près de chez eux. Cela veut-il dire qu’ils en veulent chez les autres ? Pas nécessairement.

Les anti-éoliennes, eux, n’en veulent nulle part car, souvent pour y avoir été confrontés, ils se sont informés et ont compris qu’il s’agit d’une fausse bonne idée écologique dont la finalité, inavouée mais bien réelle, est avant tout financière et verdissante.

Les pro-éoliennes qui considèrent cette solution comme la panacée à tous nos problèmes climatiques et de sortie du nucléaire sont-ils mal informés (désinformés ?) et n’y sont-ils favorables qu’aussi longtemps que cela ne les concerne pas (reconnaissons qu’il faudrait être fou pour vouloir des machines de 200m et plus, inefficaces et nuisibles, à 500m de chez soi) ?

Dans ce cas, faut-il les appeler les altéristes (c’est bien chez les autres) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *